LES INTERVENTIONS DU COMPTOIR PROSPECTIVISTE, DANS LES ENTREPRISES, DANS LES MEDIAS...

21/10/2017

DEMAIN, QUELLES REGLES DU JEU ? PROSPECTIVE DES DIVERTISSEMENTS

Un article collectif du Comptoir Prospectiviste, avec les idées de Christian Gatard (et surtout sa plume...), de Jean-Jacques Vicensini et d'Olivier Parent, pour INfluencia. A lire aussi sur www.futurhebdo.fr

L’hypothèse est ici que le divertissement n’aura bientôt plus pour fonction d’échapper au monde mais d’y participer. De le reconstruire. Il sera le moteur des mutations en cours : éthiques, psychologiques et technologiques.

Retour en arrière
Les civilisations antiques et médiévales, nos racines, partageaient (déjà, comme aujourd’hui) deux conceptions divergentes du divertissement.

D’un côté, le bon divertissement, l’oisiveté dynamique
Elle était considérée comme une vertu positive dans la mesure où son but, sa vertu, était de permettre de mieux travailler. Dans une société travailleuse, y compris au plus haut niveau de l’état, il fallait nécessairement s’accorder des moments de détente, une certaine oisiveté (l’otium de Cicéron). Christine de Pizan raconte  en 1404 dans Le Livre des fais et bonnes meurs du sage Roy Charles V comment ce dernier se levait à 5h, travaillait de 6 à 11 puis se permettait une saine oisiveté c’est-à-dire de retrouver quelques théologiens discuter de la Genèse dans son royal jardin. Trop cool.
ll y avait donc une morale du divertissement.
Bref, se divertir pour mieux travailler. Gloire du travail.

De l’autre, le mauvais divertissement, l’oisiveté diabolique
On connait l’antienne :  l’oisiveté est la mère de tous les vices et le travail le père de toutes les vertus. Caton l’Ancien disait : « en rien faisant on apprend à mal faire » et Hésiode en rajoute :  « le travail est la sentinelle de la vertu ».
Dans les traditions populaires allemandes, italiennes, scandinaves, on appelle l’oisiveté l’oreiller du diable : si on occupe son cerveau et son corps on évite de sombrer dans les péchés capitaux.
Le divertissement selon Pascal s’inscrit dans cette perspective : l’homme se protège du désespoir et de l’appel du divin dans le jeu social sous toutes ses formes. Le divertissement selon Debord, également, pour qui nous ne sommes que des pantins manipulés que le spectacle de la consommation abrutit.

En somme se divertir est un danger existentiel. Nouvelle donne.  

17/10/2017

DEUX JOURNÉES D’INITIATION AU CNES -TOULOUSE

Olivier, du Comptoir Prospectiviste, a animé deux journées d’initiation à la prospective, sur le site de Toulouse du CNES. Quatre ateliers de Prospective Design à destination de cadres de Centre National d’Etude Spatial pour, avec Fabien Beth et en collaboration avec ses ateliers de Futurs Antérieurs, dépasser les problèmatiques de l’innovation et découvrir, avec le Comptoir, les territoires à explorer de la Prospective.

Prochains rendez-vous d’îitiation a la Prospective avec le CNES : fin novembre et mi-décembre !

11/10/2017

CE QUE "BLADE RUNNER 2049" NOUS DIT SUR DEMAIN




Les autres chroniques de FuturHebdo "Cinéma et Prospective" :

              Valerian                    2075, les temps changent          Life : Origine Inconnue
 -

Ghost in the shell                        Morgane                      Hardcore Henry
  

Divergente 3                          Star Wars 7                       Seul sur Mars
  

25/09/2017

ARBORESCENCE SIMPLIFIEE DES THEMES DE LA SCIENCE-FICTION (MàJ 03/10/17)


Mise à jour du 3 octobre 2017
(ajout d'une trentaine de références... Par ailleurs, je cherche qq ref. vers des histoires SANS humanité. Suite à un déménagement, nettoyage par le vide... d'où trou de mémoire...)

Le Comptoir Prospectiviste présente une arborescence simplifiée des thèmes de la Science-Fiction et une proposition (tout sauf exhaustive) de quelques œuvres... pour (mieux) connaître et essayer de s'y retrouver dans le vaste monde artistique (romans, cinéma, BD, théâtre...) de la Science-Fiction ! Le Comptoir y participe avec une forme toute particulière de SF, qui lui est propre : une anticipation sous forme de journalisme prospectiviste avec www.futurhebdo.com.

Le principe d’organisation des œuvres présentées dans cet organigramme est celui d’un tentative d’organisation chronologique de ces œuvre les unes par rapport aux autres. Ce choix est purement arbitraire et périlleuse. Cette structure essaye de montrer comment les œuvres de la SF participent à créer un déploiement des avenirs possibles de l’histoire future de l’Humanité...

Bonne promenade... N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires : nous metterons régulièrement la carte à jour.

A télécharger en pdf : ICI pour une lecture plus souple et des zooms 
Utilisation libre sans modification (mentions d'Olivier Parent et du Comptoir Prospectiviste.fr).

Liste des œuvres présentes dans l'arborescence (par ordre alphabétique des titres sans les articles)


A SIMPLIFIED DIAGRAM OF THE SCIENCE-FICTION THEMES And few artwork suggestions.

The principle of this diagramis an illusory try to organize the proposed works
along a hypothetical and composite history of the future of Humanity, presupposing,
presumptuously, that these works can temporally ordered in relation to another.
At the risks and perils of the author ... Moreover, the absence of the heroic fantasy is voluntary.

Link to a pdf english version : THERE
Free use without modifications (mentions of Olivier Parent and Le Comptoir Prospectiviste.fr).

21/09/2017

OLIVIER INTERVIEWE PAR PHILIPPE LEFAIT DANS TRIPALIUM

Olivier est interviewé par Philippe Lefait, pour Tripalium, une série documentaire pour Des mots de minuit.




"Tripalium" interroge le rapport des français au travail. Cette semaine, Olivier Parent, prospectiviste et fondateur du site futurhebdo.fr.

Rien à voir avec les fantaisies de la voyance. Son métier intéresse sacrément les entreprises puisqu'il consiste à "imaginer et proposer, à partir des connaissances que nous avons du présent, l'avenir tel qu'il pourrait être". Si Olivier Parent est aussi un adepte de la science-fiction, son travail s'appuie bien sur le réel, traquant les grands signes (et surtout les petits) de ce qui pourrait faire les lignes de force de l'activité économique de demain. Exemple: ceux qui ont prévu le développement de la téléphonie mobile, d'internet ou du GPS ont tiré le gros lot.
Mélange du sérieux de sa tâche et de son sens de l'humour, il a fondé un site, futurhebdo.fr, qui s'amuse à chroniquer ce qui pourrait être l'actualité dans 50 ans.

LES UTOPIALES 2017 : OLIVIER PARTICIPERA AU FESTIVAL DE NANTES

 Les Utopiales 2017 - Nantes